Du Foin Dans l’AMPLi ?


Ce festival est chapoté et mis en jambe  par l’association DU FOIN DANS L’AMPLI :

AMPLi : Arts Musiques et Pratiques Libres

         L’association loi 1901 « du foin dans L’AMPLI » (Arts Musiques et Pratiques Libres) est née en 2011 d’une bande de copains Licquois qui avaient besoin d’une nouvelle structure pour organiser le « Buco’Licques festival ». Elle a pour objectif de mettre en avant des talents locaux sur le plan artistique, écologique et humain. Les acteurs sont les mêmes que les années précédentes, et ils sont toujours animés par la même volonté : faire vibrer leur village et ses habitants. Ils s’efforcent chaque année d’organiser et de faire évoluer cette manifestation le tout dans une ambiance bucolique et conviviale.

Cette association est composée de cette équipe :

Clément Bourlois
Clément, 24 ans, est un jeune terrien. Ce jeune passionné de Musique est technicien du son sur Paris et mène une existence de péchés. Co-fondateur et co-organisateur du Buco’Licques Festival, il aime les pommes, le chocolat, les scoubidous, et la Musique! Une de ses citations préférée : « Jaune, Black, Blanc, Beurre, l’Unité est dans les Coeurs! »
Anthony Waron
« Anthony est un gentil petit poulet licquois élevé en plein air, depuis peu exilé à Lille pour prêcher en faveur du développement durable. Né en 1984, il a souvent essayé de jouer de la musique mais jamais plus de 4 minutes 29… Assoiffé de concerts et d’événements culturels en tout genre, il rencontre ses compagnons de route en 2009 et c’est environ 9 mois plus tard que naissait la première édition du festival ! « 
Vincent Evrard
 » Proche du sol et à la fois proche du fa dièse, il se peut qu’il varie entre à la 7eme et le demi-ton.  A la Rapsodie dans l’âme et ces antipodes aux extrémités…  c’est dans un mélange furieux qu’il se guide guitare au do, au travers de tous ces temps aux aguets (horaire,balance,patati patata). « Programmateur » ( genre… essaye de l’être) en cet étonnant quintet buco’licquois. « 
Thomas Gourdin
 » Le seul qui ne soit pas un indigène* de Licques puisqu’il habite Fiennes (non ce n’est pas la femelle du fien) C’est retrouvé dans l’aventure Buco’Licques festival à la suite d’un concours de circonstances (non ce n’est pas le seul concours qu’il ai réussi) Passionné de musiques on le retrouve souvent caché derrière une cornemuse « 
Simon Bridoux – Chargé de Communication
“Réalisateur multimédia indépendant, découvre le projet en 2011 et décide très rapidement de s’inscrire dans ce beau projet,
où s’associe un brin de folie, de belles énergies avec un véritable enthousiasme festif et culturel.
 site web professionnel : www.simonbridoux.com